Les Centres culturels
Le Centre culturel de Diguel à N'Djaména

La défaillance du système éducatif tchadien entraîne une grande précarité. Les activités proposées par les Centres culturels favorisent une sortie de la pauvreté par l’acquisition de connaissances concrètes.

Les activités principales d’un Centre culturel sont la projection de films, l'organisation de débats et conférences, et parfois l'organisation de camps pour les jeunes.

Des cours de soutien scolaire pour la préparation au BAC ont en outre lieu durant toute l’année pour aider ceux qui en ont besoin.

Les Centres culturels proposent également une bibliothèque où les jeunes et les enseignants peuvent venir emprunter des livres et des ouvrages scolaires de qualité.

Un autre objectif important est la formation pour adultes. Après avoir terminé leur scolarité, les jeunes cherchent du travail. Comme il est très difficile d'en trouver, la plupart se retrouvent vite au chômage. C’est pourquoi les Centres culturels offrent aux jeunes des formations en informatique et des cours d'initiation à la cuisine solaire. Après avoir suivi de telles formations, ces personnes ont bien plus de chance de pouvoir se prendre en charge.

Dans un pays où une personne sur deux ne sait pas lire, les cours d’alphabétisation sont également une contribution importante à la formation.